Uncategorized

Les jeux vidéos sous un autre angle

Je suis ravi de pouvoir enfin m’adresser aujourd’hui à un public de gamer, confirmé ou non.. Ce qui est sûr c’est que nous avons la même passion. J’ai 27 ans et ça fait déjà bien longtemps que je joue aux jeux vidéos, ce qui ne fait pas de moi un vieux renard aigris pour autant, un associable ou un rejeté de la société loin de là.

Et c’est d’ailleurs pour ça que j’ai tenu à faire ce blog sur le jeu : pour faire tomber les préjugés qui enchainent les gamers… Et qui bien souvent pousse la génération du dessus (parents et grand-parents par exemple) à hair les jeux, à violenter les écrans et à punir certains enfants, ados, … En les empechant tout simplement de passer du bon temps.

Alors bien entendu il ne faut pas pour autant laisser les enfants jouer sans arrêts, il faut poser des limmites, des regles. S’assurer qu’il s’épanouisse dans la vie, qu’ils fassent du sport en parallèle, qu’il apprécient se balader dehors de temps en temps et qu’il ne soit pas complètement obsédé.

C’est toute la difficulté pour un parent… Faire la part des choses. J’ai déjà entendu beaucoup de parents flipés, y compris les miens suite à certains reportages sur les MMORPG par exemple.

Les FPS m’ont beaucoup fait évoluer

Il n’y a pas à dire, les jeux vidéos et en particulier les FPS (First Person Shooter), comme Call of Duty ou lui, m’ont énormément fait évoluer que ce soit sur le plan personnel, via les rencontres que j’ai pu y faire, les organisations de joueurs (Team, Guildes, Lans…).

J’ai énormément appris sur le plan perso, mes prises de décisions et mon leadership ont eux aussi été impactés. Il était beaucoup moins difficile pour moi de m’épanouir. J’ai eu envie de confronter mes idées, je suis devenu plus sûr de moi j’ai rencontré pleins de monde par ce biais. Et bien au delà des écrans et des parties que j’ai pu faire avec tout ces gens là, j’ai pu faire de belle rencontre.

L’anglais a aussi été pour moi une véritable révélation dans la mesure ou la plupart des FPS auquel j’ai joué était en anglais, avec des gens à l’international. Ce qui signifie que j’ai forcément du faire des efforts pour m’intégrer… Et apprendre à jouer en parlant anglais. Aujourd’hui je suis complètement billingue, et croyez moi cela n’a rien à voir avec l’école !

Bref, pour conclure ce premier article léger je dirais que les jeux vidéos en général sont une véritable opportunité!

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *