Jeux vidéo

Prey mon avis sur le jeu

Avec une première version apparue en 1997, Prey perdure et affiche une longévité des plus intéressantes en tant que FPS. Prey, c’est d’abord autant de feux d’artifice que vous ne vous en lasserez jamais de voir dans un jeu vidéo. Au cœur de l’histoire, Tommy, le jeune indien cherokee qui travaille comme mécanicien et qui vit avec Jen, l’élue de son cœur ainsi que son grand-père Enassi. Lui dont le seul et unique rêve est de partir loin de tout ce monde ordinaire, mais dont la vie se retrouve bouleversée une nuit d’horreur. Cette nuit là où un groupe d’extraterrestres envahit la Terre en aspirant chaque morceau de la ville pour les placer à bord de leur vaisseau spatial. La Sphère a aussi aspiré la réserve où vivait Tommy et sa petite famille. Mais tout n’est pas encore perdu et vous avez encore le temps d’entrer dans la peau du héros et de sauver la jeune Jen. Vous voilà donc plongé dans un monde terriblement bizarre où le métal et la matière organique occupe toute l’espace viable dans un vaisseau peuplé d’êtres horrifiants. Les surprises sont au rendez-vous !

Le jeu où on ne meurt jamais

Le graphisme de Prey est d’une beauté extrême, mais là où le jeu devient plus intéressant, c’est le fait qu’il est quasi impossible de mourir dedans. Sur Terre la vie est belle, mais même une fois les extraterrestres en action, tout semble toujours aller bien. Bref, c’est un excellent jeu pour ceux qui  veulent faire un premier pas réussi dans les situations extrêmes. Les énigmes dans l’univers astral sont parfois ennuyantes, mais pourquoi parler d’énigmes si ce n’est pas pour être ainsi. C’est d’ailleurs là le point fort de ce FPS par rapport aux versions traditionnelles.

Un jeu très divertissant

D’un point de vue purement technique, Prey dépasse largement les espérances en matière de chamboulements. Chaque niveau est accessible même aux débutants. Mais le chemin qui mène à la victoire finale est parsemée d’autant de surprises qui vont beaucoup amuser les joueurs. Des rails anti-gravité qui vous font grimper aux plafonds et aux murs, des interrupteurs inversant la pesanteur pour vous faire tomber un peu partout, autant d’animations qui font de cette aventure une belle expérience pour les joueurs. Et quand à un moment donné, vous pouvez même tirer sur vos ennemis alors qu’ils ont la tête en bas, c’est tout simplement hilarant.

prey-test

Un mode multijoueur classique

Prey présente des caractéristiques intéressantes en mode solo comme les portails qui ne mènent à rien, l’anti-gravité et la possibilité de projeter son esprit hors de son corps. Disponible également en mode multijoueur, le jeu propose une limite de 8 joueurs à 6 cartes. L’idée de faire face à des extraterrestres en équipe est tout simplement géniale. Grâce aux maps très complètes et bien façonnées, les joueurs ont une plus grande visibilité sur tout l’ensemble du jeu. Le seul hic est de se rendre compte au final que le jeu ressemble un peu beaucoup aux autres jeux du même genre.

Et depuis, il y a le jeu sur cette page qui a presque pis la place de Prey