Blog, Jeux vidéo

Doom 2016 : test et présentation du jeu

Doom est un jeu qui a fait ses débuts dans les années 90. Déjà culte à cette époque, le jeu se réinvente au fil du temps et en est aujourd’hui à sa quatrième version. Doom 2016, c’est plus de défoulement, plus de gros et grands mots et bien évidemment encore plus d’effets qu’avant. Sortie le 13 mai 2016, la version la plus récente de Doom se joue en solo et bientôt en équipe.

Modes de jeu et objectifs

Doom 2016 offre 4 modes au choix selon les objectifs des joueurs.

–  Le Sentier de la guerre où les joueurs ont à défendre une seule zone, mais celle-ci est mobile. Tous les joueurs ont accès à l’itinéraire du sentier, mais seule l’équipe qui saura le garder le maximum de temps peut remporter la partie.

Le match à mort par équipe : une vraie tuerie où la seule manière de gagner des points est d’éliminer autant d’adversaires que possible dans le camp d’en face. L’équipe qui atteint le maximum de score gagne la partie.

La Domination : un mode qui oppose deux équipes dans la capture de zones. Les deux équipes doivent défendre trois sites pour gagner le plus de points.

Les Moissons d’âmes où le but est non seulement de tuer mais aussi de récupérer les âmes des adversaires pour accumuler des points.

Doom 4 présente aussi deux manches à deux modes dont :

Freeze tag où le but est de geler ses adversaires sur place. Il est aussi possible de dégeler ses amis. Une manche est clôturée quand tous les ennemis sont gelés. La partie prend fin quand les trois manches sont remportées par une équipe.

L’Arène de clans où il faut éliminer définitivement ses ennemis. Il n’y a pas de bonus sur la carte ni de respawn possible.

DOOM-2016-test-avis

Un défouloir ultra violent

A priori, Doom reste fidèle à lui-même et garantit un moment de défoulement total à ses joueurs. La violence est quasi présente dès le début jusqu’à la fin. Et pour que le massacre et le désordre s’installe, les équipements fournis sont des plus modernes et des plus compliqués. C’est un jeu qui promet une véritable boucherie aux joueurs, on est loin du réaliste Counter Strike. Et une fois que c’est lancé, la machine à tuer est tout simplement incapable de s’arrêter.

Id Software a d’ailleurs fait très fort dans la fluidité et l’énergie des combattants dans les déplacements. Doubles sauts et sprint sont ainsi au rendez-vous dans tous les recoins et autant dire que dans un pareil carnage, c’est une norme exigée.

Ce jeu est l’idéal pour ceux qui manquent de cran pour affronter ses ennemis en face au quotidien. La version PC plait moins aux joueurs en manque de sensations fortes, car l’optimisation du visuel reste peu convaincant. Par contre la version PS4 reste plus fluide et affiche un rendu beaucoup plus réel dans tous les combats. Dans ce jeu où les termes maléfique et démoniaque sont définis dans leur sens le plus complet, il faut vraiment avoir du goût pour le sang et la tuerie.

Si vous voulez en savoir plus, allez sur ce site.